Uvéite équine : symptômes et traitements

Uvéite équine : protections masque et lunettesL’uvéite est une pathologie oculaire de plus en plus souvent rencontrée chez le cheval. Elle se caractérise par une inflammation interne de l’œil particulièrement douloureuse, et surtout récidivante dans de nombreux cas. S’il existe des traitements, la principale difficulté consiste à éviter les séquelles et rechutes. C’est la première cause de cécité chez le cheval.
L’uvéite se définit comme une inflammation de l’uvée et ses symptômes varient en fonction de l’intensité de la crise inflammatoire, de son stade d’évolution et de sa localisation dans l’œil. Cependant, le symptôme de l’uvéite est dans la majeure partie des cas, la manifestation de la douleur par le cheval avec un œil fermé, très sensible à la lumière.
La leptospirose est une des causes majeures d’uvéite récidivante chez le cheval. Cette maladie, qui peut toucher le cheval sans manifester de signes cliniques ou parfois une simple fièvre, est une infection causée par une bactérie.
Au fur et à mesure des crises, d'où le nom d'uvéite récidivante, on observe un changement de couleur définitif de l’iris, une cataracte plus ou moins diffuse, une pupille déformée ou une modification de la taille du globe oculaire. Il est à noter qu’à chaque nouvelle crise d’uvéite, en plus de la douleur, l’inflammation aggrave l’état de l’œil de l’animal, et engendre de nombreuses séquelles.
La maladie de Lyme est également souvent à l’origine de l’uvéite équine récidivante.
L'uvéite est donc une maladie préoccupante qu’il ne faut pas prendre à la légère. En dehors de la perte ou diminution de vision, c’est bien souvent la gestion de la douleur qui devient compliquée sur le long terme, et peut constituer un vrai cauchemar pour le propriétaire.
Certains chevaux sont génétiquement prédisposés, notamment les Appaloosas. L’âge n’est pas un critère discriminant.


La plupart du temps, le cheval recevra uniquement un traitement symptomatique de façon à le soulager en diminuant la douleur, réduire l’inflammation et tenter de limiter les séquelles, à base de collyres. Le cheval devra rester le plus possible dans le noir ou à l’abri de la lumière.
Que votre cheval soit victime d’une crise isolée ou d’une récidive, nos produits ont été pensés pour vous aider à gérer ce problème et protéger au mieux les yeux de votre cheval. Ils leur permettent de continuer à vivre normalement, au travail comme au repos tout en étant protégés des éléments naturels et de la luminosité. Leur champ de vision est préservé. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Plus vous intervenez tôt, moins la crise sera difficile à gérer.

Newsletter